5 février 2015
En cet instant, il ne restait de toi qu’un corps dévasté,
en lutte avec lui-même, lieu d’une révolution sourde – d’une métamorphose.

Travail publié chez L’Harmattan dans la collection RETINA.CRÉATION.

 

gilles-picarel-affleurement-autoportrait-valparaisogilles-picarel-affleurement-l-harmattangilles-picarel-affleurement-ecole-arlesgilles-picarel-affleurement-textegilles-picarel-affleurement-portrait-arlesgilles-picarel-affleurement-pied-arlesgilles-picarel-affleurement-texte-l-haramattan8-gilles-picarel-affleurement-train-paysage-l-etrat9-gilles-picarel-affleurement-autoportrait-rue-du-temple-parisgilles-picarel-affleurement-cimetiere-croix-arlesgilles-picarel-affleurement-texte-l-harmattan12-gilles-picarel-affleurement-portrait-lille-heroinegilles-picarel-affleurement-autoportrait-arlesgilles-picarel-affleurement-texte-l-harmattangilles-picarel-affleurement-musse-art-contemporain-santiago-chiligilles-picarel-affleurement-autoportrait-ecole-arlesgilles-picarel-affleurement-texte-l-harmattangilles-picarel-affleurement-main-lit-paris