Exposition Tant pis pour l’(in)visible
Mains d’Œuvres, Saint-Ouen, 26-29 mars 2015
Dossier de presse : Tant pis pour l'(in)visible

gilles-picarel-photographie-exteriorite-mains-doeuvres

Présentation de six photographies issues de la série Envisagés, réalisée à Lille entre 2012 et 2014. Le projet travaille la question de la marge sociale ou identitaire en tentant d’opérer des déplacements et des déviations dans le système des représentations en place. Cette approche s’expérimente notamment à partir de la mise en œuvre d’une poïétique du face-à-face. La problématique pose la question de la relation entre le médium photographique et une extériorité mouvante – porteuse de possibilités